A qui profite la stratégie de la mise à mort du centre-ville ?

Les gravats, de la rue Droite à l'avenue Thiers

La vieille ville n'est qu'un vaste chantier, en général un tas de gravats. Faites un tour vers le Rouachier, prévu pour une médiathèque dépassée : des gravats. Passez par la rue Droite, si vous n'êtes pas trop gros : encore des gravats, avec un passage sous tubes d'échafaudages qui, Dieu merci, bénéficie d'un vague éclairage, grand luxe pour un tel coupe-gorge. Pour la rue Mougins Roquefort ...

L'impéritie du maire et l'incurie des conseillers de sa majorité

Grassois, l'heure est grave. Le dernier conseil municipal (mardi 20.9.2016) nous confirme que la ville va droit dans le mur, seule destination connue qu'elle atteindra vraisemblablement sous peu.

Pour bien comprendre que le maire et ses « conseillers » nous mènent dans une impasse, il suffit de mettre en parallèle les recommandations de la cour régionale des comptes (CRC) et certaines délibérations approuvées en conseil municipal.

J. VIAUD, l'éternel récupérateur, mais aussi roi de l'imposture

La récupération sarkozyste

De Grasse, il n'en a cure. Il s'agite, mais ne produit pas grand-chose. Son but est clair. Rester un politicien professionnel, comme beaucoup d'autres élus veulent aussi le rester.

Alors, notre petit pion suit la voie de ses maîtres !

Vive les vacances … studieuses. Monsieur le maire, on compte sur vous.

Notre maire pourrait délaisser les sorties estivales inutiles pour ENFIN se pencher sérieusement sur les dossiers brûlants que sont le projet Martelly, le projet de médiathèque au Rouachier, les effondrements rue Droite et rue Mougins Roquefort, pour préparer la « rentrée ».

Pour se mettre dans le bain, une remise à niveau s'impose.

Ces élus qui ne sont pas crédibles

Quand vous vous adressez à un élu, qui pense avoir la science infuse depuis son élection, il vous répond, en général : « Croyez-moi ... ».

Mais, justement, NON, il ne faut pas le croire ...

Bilan de deux ans de règne, sur papier glacé: quatre feuillets d'autosatisfaction du maire

La campagne des municipales se prolonge. L'association de financement du Cercle des Amis de Jérôme Viaud a été créée dans ce but : campagne permanente et occupation de l'espace médiatique. Elle vient de publier et de distribuer une impressionnante plaquette multichrome à la gloire du maire.

Ciotti, Leleux et le pion

L'idôlatrie, une façon d'exister et … de se faire manipuler

Mais où est passé le sens crtitique ? Les Grassois n'échappent pas à la statistique. Comme, hélas, partout ailleurs, en France et dans le monde, il y aura toujours des gogos et … ceux qui les exploitent.

La ligne 500 ne dessert plus le terminal 1 de l'aéroport de Nice à partir du 21 avril 2016.

C'est ce qu'un passager d'avion en provenance de Paris a pu lire dans le bus 500 qu'il a dû prendre « sur la promenade » pour aller à Grasse, le mercredi 20 avril 2016, la veille du ... 21  avril ! Quelle précipitation pour anticiper une suppression de service!

Alors,

messieurs les maires, notamment ceux des communes desservies par le bus 500 Nice-Grasse, messieurs les députés, et il y en a beaucoup dans les Alpes-Maritimes,

Amnésie, embrouille et sans-gêne.

La communication est une drogue dangereuse.

Il fait fort, notre chef de parti ! Il a oublié qu'il avait déjà fait deux fêtes avec Les amis de Jérôme Viaud, association dont on ne trouve aucune trace en sous-préfecture, la seconde édition, en septembre 2015 ayant été mémorable -surtout pour les voisins du centre Leclerc, au Moulin de Brun, où se déroulait la très bruyante grand'messe.

Le voyageur de commerce

M. VIAUD, maire de Grasse, vient de faire un voyage en Chine dans le but de finaliser la convention de jumelage entre Grasse (52.000 habitants) et Kunming (7 millions d'habitants), capitale du Yunnan. Ils sont forts, ces Grassois : un Grassois pour cent quarante Chinois! Qui va exploiter qui ?

Bonnes intentions

Pages

S'abonner à Grasse à Goby RSS