Les ravages de la démocratie totalitaire à la française. Et si on s'inspirait des Suisses ?

Notre système électoral des municipales est ainsi fait : quel que soit le nombre de suffrages exprimés, la liste arrivée en tête rafle 50 % des sièges et les 50 autres pour-cent sont répartis entre toutes les listes à la proportionnelle. Soi-disant pour permettre de gouverner, on donne un super-pouvoir à la liste élue, à tel point qu'en conseil municipal cette liste qui soutient le maire aveuglément ne sert qu'à enregistrer les décisions arrêtées par « le chef ».

Le feu au secours de l'ANERN

Souvenez-vous: j'avais lancé une souscription pour venir en aide à l'ANERN (action nationale des élus de la route Napoléon), début septembre. Le but était d' offrir à sa cheville ouvrière, Madame AOUIZERATE, un pot de peinture pour recouvrir les insciptions de la façade minable de la gare de Chaudon-Norante (rechercher les articles antérieurs sur mon site, en inscrivant "Chaudon-Norante").

Le "Kiosque" d'octobre confirme l'absence de rigueur dans sa présentation officielle.

Qui contrôle avant de donner les textes à l'imprimeur ? Personne ... apparemment.

Page 5: merci pour nous donner le programme du mois de ... septembre, passé depuis un mois !

Page 6: Nom des rues escamoté: c'est Four DE l'Oratoire.

Page 7: en vieille ville, il s'agit de la Place Georges MOREL (avec un "O" et non "au")

Pages 9 et 43: alors, Foucard Optique, c'est rue Marcel Journet au n° 13, ou à la même adresse que la pharmacie au n° 3, ou au n° 1 ?

Où est passée la boîte aux lettres de la mairie ?

 

Samedi 17 octobre 2015, 11h 50 : dans la cour de l'hôtel de ville, au niveau de l'entrée principale, une boîte aux lettres sur laquelle est inscrite la mention à ne pas utiliser. Mais un message, cependant , invite à déposer le courrier dans la boîte sous le passage, à l 'entrée secondaire.

Triste réalité : il n'y a pas de boîte à l'adresse indiquée !

Les pots de terre écrasés par le pot de fer.

Rejet de la demande d'autorisation de se substituer à la ville de Grasse, par le Tribunal Administratif de Nice (T.A.), le 1.10.2015.

Cours de politesse, par M. Jérôme Viaud : la paille et la poutre.

Il est temps de redonner de la tenue aux réunions d'élus.

Les conseils communautaire et municipal derniers (18 et 22 septembre) ont prouvé, une fois de plus, que M. Viaud, président de la CAPG et maire de Grasse, s'autorisait à donner des leçons qu'il était lui-même incapable de respecter. Deux comportements parmi d'autres, insupportables :

Le site internet de la ville: "bidon" complet !

Touristes et locaux ne peuvent pas se fier au site de la ville, à l'abandon sur internet. La ville n'a-t-elle plus les moyens de l'entretenir ?

Touché, mais pas coulé. Vous verrez, ce protégé du maire refera surface.

Ce M. Benchabane est vraiment pitoyable. 

Pages

S'abonner à Grasse à Goby RSS