Les limites des ralentisseurs

Avis d'un usager sur les « coussins berlinois » à la mode grassoise

Nous passons énormément de temps à nous croiser sur la route sans nous connaître et sans  nous reconnaître. La route est un des espaces communs les plus partagés. Il pourrait être comme un espace de liberté, mais à cause de nombreuses incivilités et de la mauvaise conduite de quelques-uns, les contraintes et les entraves se multiplient. Pour les excès de vitesse, il a été inventé le passage surélevé (ralentisseur). Si ce système peut trouver sa justification, son emploi démesuré pose problème. Il faudrait trouver une alternative à ce qui semble être une solution de facilité. D'autant plus que nombre de passages surélevés ne sont pas aux normes. Ceux-là peuvent s'avérer plus dangereux qu'efficaces. Les « coussins berlinois » n'ont de coussin que le nom car ce sont de véritables butoirs qui à chaque passage détériorent la mécanique des voitures (parallélisme, géométrie, pneus, suspension, amortisseurs, etc.) Sans compter qu'à chaque redémarrage les émissions de gaz augmentent. Il n'est pas question de remettre en cause complètement leur utilisation mais de ne les utiliser qu'à bon escient.

 Liste non exhaustive

 1 / Mettre impérativement aux normes tous les passages surélevés existants.

 2 / Évaluer leur réel intérêt, et en supprimer ou en déplacer s'il le faut.

 3 / Installer des caméras avec rappel aux règles du code de la route (verbalisation) pour les comportements les plus dangereux.  

 

Cas pratique :

Pour faire comprendre que nous ne sommes pas contre l'emploi des passages surélevés, mais pour leur emploi circonspect, je propose qu'il en soit installé un à l'entrée de l'avenue Sainte Lorette. Beaucoup d'usagers abordent cette rue étroite à toute vitesse, alors que les lycéens la traversent presque continuellement pour rejoindre le snack qui est en face. À l'heure des récréations, les étudiants se retrouvent devant le portail et sur les trottoirs. Il arrive souvent que des automobilistes ou des motocyclistes, montent cette avenue comme si c'était une piste de vitesse ou une rampe de lancement...  Effarant que rien n'ait été fait depuis des années... 

Voilà une réflexion et quelques propositions intéressantes. Les usagers doivent être entendus et pris en considération, surtout quand ils font preuve de bon sens.