Degioanni-Viaud, même combat

Quand on veut tuer son chien, on dit qu'il a la rage.

Quand on veut « tuer » le conseiller municipal de l'Alternative, Stéphane Cassarini, le collectif des malveillants se fédère pour le discréditer et étale au grand jour la bassesse de son comportement. De plus, le journal local en rajoute une couche en abondant dans le sens de ce comportement inadmissible d'une majorité d'élus du conseil municipal.

Conseil municipal du mardi 27 mars 2018 :

La ville de Grasse continue sur son erre

Depuis l'arrivée de J. Viaud aux commandes de la ville et de la communauté d'agglomération, malgré force gesticulations et une communication effrénée, le renouveau qu'on attendait après la gestion catastrophique de J.P. Leleux n'est pas arrivé.

Subventions versées aux associations : comment y voir clair.

« Ce qui est simple est toujours faux. Ce qui ne l'est pas est inutilisable » (Paul Valéry).

La simplification, si elle s'éloigne de la réalité, permet cependant d'appréhender les situations et peut être un guide pour accéder à une certaine compréhension.

Pour y voir plus clair dans les différents types de subventions versées à des associations, commençons par nous doter d'une grille de lecture, certes réductrice mais éclairante.

QUAND NOS ELUS SERONT-ILS RESPONSABLES DE L'ARGENT PUBLIC QUI'ILS DISTRIBUENT SANS VERGOGNE ?

On se plaint -à juste titre- du mille-feuilles administratif, des doublons de fonctions parasites et onéreux. Car que fait un fonctionnaire « doublon » ? Il … fonctionne, tout simplement. A quoi sert-il ? Alors, ça … qui le sait ?

Réponse au questionnaire du billet du 11.12.2017

Réponse au questionnaire du « billet » du 11.12.2017 « Associations, les liaisons dangereuses »

 

Découvrez l'association bénéficiaire (en 2016)- Montants en €uros

Associations: "les liaisons dangereuses"

L'enquête sur les relations entre les élus et les associations diffusée sur France 3 le mercredi 29.11.2017, lors de l'émission "pièces à conviction", a rappelé aux spectateurs les dérives du pouvoir. Ces "liaisons dangereuses" sont hélas trop fréquentes et ne datent pas, encore hélas, d'hier. A tous les niveaux l'utilisation partisane de l'argent public est en contradiction avec la défense de l'intérêt général.

Transfert des locaux de la Police Municipale : la valse des chiffres.

Dormez tranquilles, la police veille. Mais à quel prix ? On n'en sait rien !

Lors du conseil municipal de septembre 2014, à peine élu, le maire a proposé le transfert de la police municipale de la rue de la Poissonnerie à la Place César Ossola (délib. 181 et 182).

Le contribuable est en droit de savoir ce que ce transfert a coûté. Eh oui ! Notre sécurité, même municipale, a un coût ! Oui, mais lequel ?

Police municipale et suppression de places de stationnement.

Ces abus et passe-droit qui pourrissent la vie quotidienne.

Le transfert du local de la Police Municipale du 9 rue de la Poissonnerie au 5 Place César Ossola est l'occasion de souligner, une fois de plus, la discordance criante entre le discours (du maire) et la pratique ( de « ses » fonctionnaires).

Site internet de la municipalité

Le canal du Foulon en grand danger

Le canal du Foulon en grand danger.

Les RESPONSABLES :

Notre sénateur, JP LELEUX, alors qu'il était maire, a refusé la création d'un syndicat des communes desservies par le canal pour entretenir ce canal à bout de souffle. Il a perdu du temps à se battre pour prétendre que Grasse était propriétaire du canal, au lieu de l’État. Il a perdu.

Notre maire actuel, M. VIAUD, a poursuivi dans la même obstination. Il a aussi perdu.

Les recours contre le projet Martelly profitent à notre opportuniste de maire

Une requête contre une délibération du conseil municipal de Grasse n'a jamais empêché le maire de mettre à exécution la décision prise, lorsque l'action devant les tribunaux n'était pas suspensive. A chaque fois il a utilisé le « droit ».

Pour Martelly, il aurait encore pu utiliser le « droit » pour poursuivre le projet engagé au lieu de l'arrêter parce qu'il y a un recours devant le Tribunal Administratif, non suspensif.

Pages

S'abonner à Grasse à Goby RSS