Information des Grassois : une amélioration à faire surtout en prenant en compte l' « opposition », majoritaire en voix lors de la dernière élection municipale.

Celui qui veut être informé avec précision sur la  façon dont sont gérées notre ville de Grasse et sa communuaté d'agglomération (CAPG) doit faire un véritable effort d'information. Il existe deux sites d'information en ligne qui fournissent les informations de base .

Des procès-verbaux très instructifs.

Toute la gestion de notre ville illustrée en une seule séance.

Conseil municipal du mardi 25 septembre 2018:

Cette séance résume à elle seule ce qui se passe au niveau de la gouvernance de Grasse par notre maire, Jérôme VIAUD. Tout y est, tant sur la forme que sur le fond.

Sur la forme:

En route pour un changement en 2020

Notre maire est partout. Il communique ! Ses adjoints et autres conseillers de sa majorité sont complètement absents. Seul et dépassé par l'ampleur de la tâche, il s'étourdit en préférant être sur le devant de la scène médiatique que derrière son bureau.

Savoir où se situent les atouts de la ville

Simulacre de démocratie à tous les niveaux : nation, département, commune.

Les Français vont-ils se laisser endormir encore longtemps ?

Les électeurs des Alpes-Maritimes vont-ils se laisser berner encore longtemps ?

Les Grassois vont-ils ouvrir les yeux sur le fonctionnement de leur ville et sur celui de la CAPG ?

 

L'assemblée nationale est composée de 577 élus censés représenter « le peuple français ».

Municipales de 2020 : le pouvoir en place s'organise.

Mars 2020 devrait être le mois de renouvellement des conseils municipaux et communautaires.

La peur d'être déboulonné incite les maires en place à parfaire leur organisation en vue d'attirer les électeurs, si possible à moindres frais (pour eux).

 

« Va que j't'embrouille »

Gens du voyage : nos élus ont leur part de responsabilité.

L'invasion du pré de Cabris par les gens du voyage est inadmissible. Et pourtant elle est toujours en cours.

Les élus du département, notamment de la rive droite du var, protestent contre la décision du préfet d'accepter cette illégalité. Et, tous, « soutiennnent » le maire de Cabris. Quelle générosité !

Quand J.R. Vinciguerra fait du Viaud

Le « nice-matin » du 18 mai 2018 a consacré sa page 5 en entier au conseiller départemental de Grasse-Sud, Jean Raymond Vinciguerra.

La CAPG, ça coûte; mais est-ce que ça rapporte ? Quel est son contenu ?

Avis au lecteur : si vous ne vous sentez pas le courage de lire tout le texte, vous en aurez l'essentiel en vous reportant aux titres en gras et aux paragraphes en italiques.

Degioanni-Viaud, même combat

Quand on veut tuer son chien, on dit qu'il a la rage.

Quand on veut « tuer » le conseiller municipal de l'Alternative, Stéphane Cassarini, le collectif des malveillants se fédère pour le discréditer et étale au grand jour la bassesse de son comportement. De plus, le journal local en rajoute une couche en abondant dans le sens de ce comportement inadmissible d'une majorité d'élus du conseil municipal.

Conseil municipal du mardi 27 mars 2018 :

La ville de Grasse continue sur son erre

Depuis l'arrivée de J. Viaud aux commandes de la ville et de la communauté d'agglomération, malgré force gesticulations et une communication effrénée, le renouveau qu'on attendait après la gestion catastrophique de J.P. Leleux n'est pas arrivé.

Pages

S'abonner à Grasse à Goby RSS