Pourquoi la fiscalité est-elle si élevée à Grasse ?

Octobre, c'est la mois de paiement des taxes foncières. La taxe d'habitation va suivre sous peu.

La fiscalité est deux à trois fois plus élevée à Grasse que dans les communes limitrophes comme Peymeinade, Mouans-Sartoux ou Châteauneuf de Grasse.

Nous nous sommes prêtés au jeu de la comparaison des taxes foncières (ici, TF sur le bâti).

Exemple :

Mes engagements - retour sur ... 1993 et 2001

En 1993, des élus encore en fonction (sénateur Leleux et conseiller Euzière) ont voté POUR le saccage de Roquevignon.

Pas moi ! et j'ai combattu pour une autre solution (finalement retenue ultérieurement) - 4 pages de l'Echo de Grasse-Enfin, ci-dessous.

 

​Ce « rapport d'activité » est-il le fait d'un usurpateur ?

Publications mensuelles municipales, de 60 à 75 pages (mensuel des événements et manifestations locales du Pays de Grasse, édité par la ville de Grasse) :

« Kiosque », chaque mois, sauf juillet/août , de 13.000 à 15.000 exemplaires

« Hors Série » numéroté en juillet/août : 20.000 exemplaires

Même s'il s'agit d'une campagne électrorale permanente, le formalisme est respecté :

- une misère de lignes accordées aux oppositions (le nombre maximum de caractères leur est imposé!)

- les obligations légales sont mentionnées :

de FONTMICHEL ou la technique du coucou !

A l’en croire, Philippe Emmanuel de FONTMICHEL serait le donneur d’ordre dans la procédure BELAMBRA. Selon son analyse « d’expert en baux emphytéotiques », il aurait chargé Me LAZREUG de rédiger une requête en annulation.

Mise au point de Me LAZREUG concernant P.E. de Fontmichel

P.E. de Fontmichel, en mouche du coche dans l'affaire Belambra:

Précisions apportées par  Me Myriam Lazreug, conseillère municipale et avocat, que le nice-matin local imprimera peut-être à l'intention de ses lecteurs intéressés par la vérité dans la défense des intérêts des Grassois. En attendant, le lecteur que vous êtes en a la primeur.

BRAVO, François Roustan

Merci à Stéphane Cassarini.

et merci à "nice-matin".

La griserie du pouvoir pousse le mégalomane à foncer droit dans le mur.

.Le problème, c'est qu'il faudra ensuite récupérer les morceaux.

La droite, victime du mépris du maire

Le mépris affiché par le maire de Grasse envers ses administrés, envers ses conseillers municipaux ou envers les lois et jugements des tribunaux déconsidère les élus de droite qui le soutiennent et rejaillit négativement sur la droite tout entière.

La liste de notre maire actuel, élu en 2014, l'a emporté de justesse (41,47%) devant deux autres listes (38,52 et 19,9%). M. VIAUD est donc un élu minoritaire.

Racing Club de Grasse et Rugby Olympique de Grasse en question au conseil municipal

Scandale développé sur les réseaux sociaux par les déclarations éhontées du maire à l'encontre de Stéphane Cassarini

Si des subventions destinées aux amateurs d'un club étaient détournées pour payer des joueurs professionnels du même club, qui serait lésé dans l'opération ? Les amateurs, notamment les jeunes.

De la suspicion à la demande d'éclaircissements indispensables

Sont concernées, les Associations, en commençant par les sportives.

Résumé :

Quel est le problème ? :

Pages

S'abonner à Grasse à Goby RSS