Les pots de terre écrasés par le pot de fer.

Rejet de la demande d'autorisation de se substituer à la ville de Grasse, par le Tribunal Administratif de Nice (T.A.), le 1.10.2015.

Cours de politesse, par M. Jérôme Viaud : la paille et la poutre.

Il est temps de redonner de la tenue aux réunions d'élus.

Les conseils communautaire et municipal derniers (18 et 22 septembre) ont prouvé, une fois de plus, que M. Viaud, président de la CAPG et maire de Grasse, s'autorisait à donner des leçons qu'il était lui-même incapable de respecter. Deux comportements parmi d'autres, insupportables :

Le site internet de la ville: "bidon" complet !

Touristes et locaux ne peuvent pas se fier au site de la ville, à l'abandon sur internet. La ville n'a-t-elle plus les moyens de l'entretenir ?

Touché, mais pas coulé. Vous verrez, ce protégé du maire refera surface.

Ce M. Benchabane est vraiment pitoyable. 

L'homme pressé finit toujours par bâcler sa copie

Allez, encore un exemple de l'empressement puéril de notre maire qui ne vérifie aucune de ses publications.

Comme tous les derniers maires de Grasse, Jérôme Viaud ne déroge pas à la règle : il lui faut sortir une publication sur Grasse, signée par lui et pour sa gloire personnelle. Il n'aura mis qu'à peine plus d'un an de mandat pour mettre sur le marché « son » livre sur Grasse.

Affichage libre - Mise à disposition de panneaux : obligation légale En mairie, ils pédalent dans la choucroute et ne proposent que des expédients.

L'idée de rénover les panneaux d'affichage libre était une bonne idée en soi.

On aurait pu s'attendre à une remise en état des 18 panneaux annoncés comme existant antérieurement (sur le site de la ville, jusqu'à fin août) et à l'adjonction de panneaux manquants.

Nenni !

Le 10 août 2015 (Grasse actualités, sur facebook) le maire annonce 23 panneaux d'affichage, mais ne les liste pas. Après une enquête en mairie, la liste des 23 est enfin obtenue.

Qui paie la fête ? Ce n'est pas clair, tout ça !

On sait l'empressement de notre maire à lancer des idées, des projets, toujours dans son registre préféré de Président de Comité des Fêtes. Mais à chaque fois ses déclarations pompeuses d'autosatisfaction ne peuvent éliminer le doute que l'on peut avoir sur la rigueur des réalisations.

Combien ne sont-elles que des déclarations et hop! On passe à autre chose sans souci de la précédente.

Il vaut mieux s'appeler Martin … ou quand un adjoint ne sait pas comment il s'appelle !

Un des adjoints pose un sérieux problème aux services municipaux.

Tantôt ils l'appellent Jonathan TURRILLO, avec deux R :

      liste électorale, P.V. du conseil municipal, site de la ville « les élus » (avec photo )

Tantôt ils le raccourcissent en TURILLO, avec un R :

      site de la ville « contactez vos élus »

Grasse fête sa libération le 24 août. Le maire de Grasse aurait-il démissionné ?

Est-ce un simple bruit qui court ?

L'information serait accueillie avec enthousiasme : on pourrait aussitôt arrêter le chantier de la médiathèque du Rouachier, diminuer le train de vie de la ville et des élus et envisager aussi la rénovation du canal du Foulon … et plus, après réflexion.

……

Pages

S'abonner à Grasse à Goby RSS