Non! Pas d'erreur: ils sont presque interchangeables !

Le « billet » de Denis Jeambar, p.21 du nice-matin du S. 18 avril 2015, pourrait tout aussi bien s'adresser à notre maire. Dès les premiers mots, la transposition est possible.

Honni soit qui mal y pense.

Ouf ! On apprend (nice-matin du 17.4.2015, p. 6) que le conseil d'état a rendu au pâtissier grassois Yannick Tavolaro le droit d'exposer et de vendre ses figurines nues en chocolat noir, à la suite d'une action en justice enclenchée par le groupuscule CRAN, conseil qui s'autoproclame représentatif des associations noires.

Non, pas d'erreur! Un adjoint sur la bonne voie.

La réunion des présidents des clubs de sport du lundi 20 avril 2015 marque un changement positif dans la tenue de telles réunions.

D'abord, il y avait un ordre du jour, et il a été suivi.

Ensuite, l'adjoint Rondoni, n'a accordé qu'un quart d'heure de battement aux retardataires. Il faut dire que la présence du maire n'était prévue à aucun moment de la soirée. On n'a pas eu à l'attendre. Ouf !

Les Grassois ont, hélas, ce qu'ils méritent

Beaucoup de « vieux Grassois », ceux qui habitent Grasse depuis des décennies, qu'ils y soient nés ou pas, expriment un sentiment de nostalgie en évoquant le Grasse des années « antérieures ». Ils ne retrouvent plus l'animation et la convivialité qui régnaient en vieille ville, la vie, tout simplement, que l'on ressentait sept jours sur sept.

Se repérer dans des étages aux noms des fleurs de Grasse

Suggestion pour faciliter le quotidien des Grassois et des touristes : les fleurs de N-D des Fleurs/Martelly.

 

Le laxisme encore pérennisé - Une bonne idée gâchée.

Ces "petits riens" s'accumulent et on en découvre à tous les coins de rue. Quand une faute grossière est presque gravée "dans le marbre", vraiment, on a honte d'être Grassois. Le laisser-aller éclate au grand jour.

"Groupies" satisfaites ?

                               

 

Devant l'affluence des demandes, une mise à jour s'imposait: petit bébé est devenu grand!

Pourquoi un "renvoi" en correctionnelle ?

Le "nice-matin" du samedi 4 avril 2015, page 6, nous informe que l'ex-directeur de cabinet du maire, Monsieur Mehdi Benchabane, est "renvoyé" en correctionnelle à la suite de sa garde à vue. La définition juridique du "renvoi" est claire: décision par laquelle un tribunal désigne une autre juridiction pour connaître d'une affaire.

Le maire se tire une balle dans le pied

Avec le français, le maire se tire une balle dans le pied. Pourra-t-il donner l'exemple ?

Rappel d'une des nombreuses allocutions du maire, rapportées sur son site, à l'occasion de l'intronisation de M. Siribié, nouvel adjoint.

Aussi, parce que la Francophonie rassemble une communauté de femmes et d’hommes qui partagent une langue commune, au-delà des seules limites de notre cité, j’ai souhaité faire de la langue française un des angles d’approche de ce travail de fond.
En effet, le dernier rapport publié en 2014 estime à 274 millions le nombre de locuteurs répartis sur les 5 continents. La langue française apparait donc être un véritable outil d’intégration de communautés différentes. ...

Maîtrisera-t-il l'adjoint ?

Aurons-nous la « téame » Pays de Grasse ? M. Siribié au pied du mur .

La nomination de M. Siribié à la Fancophonie serait-elle la conséquence des mon intervention devant l'adjoint aux sports et les (quelques) présidents de clubs sportifs réunis le 26.1.2015 ? Très humblement, j'en doute. Cependant la quasi concomitance des interventions joue en la faveur de mon hypothèse.

L'ordre du jour portait sur la « Création de la TEAM Pays de Grasse ». Vous dites « tim » et je dis           « té ame ». Ci-après, mon intervention verbatim :

Pages

S'abonner à Grasse à Goby RSS